Mission, vision et valeurs

Une table de concertation en condition féminine active dans sa communauté

Depuis bientôt trente ans, le Réseau des femmes des Laurentides (RFL) œuvre pour l’amélioration de la condition de vie des femmes dans la région, en s’assurant que la réalité des femmes soit mieux connue, reconnue et prise en compte sur tous les plans locaux et régionaux.

 

Mission

Le Réseau des femmes des Laurentides (RFL) est un regroupement régional d’action communautaire autonome qui rassemble et représente les groupes et les comités de femmes de la région des Laurentides. Le RFL travaille avec ses membres à améliorer les conditions de vie des femmes dans une perspective féministe d’égalité entre les sexes et de justice sociale.

 

Vision

« Nous proposons de construire un autre monde où l’exploitation, l’oppression, l’intolérance et les exclusions n’existent plus, où l’intégrité, la diversité, les droits et libertés de toutes et de tous sont respectés. »

(Charte mondiale des femmes pour l’humanité, Version québécoise illustrée, adoptée au Rwanda, le 10 décembre 2004).

 

Valeurs

Le Réseau des femmes des Laurentides s’appuie sur les valeurs suivantes* :

LIBERTÉ : Aucun être humain ne devrait appartenir à un autre, être tenu en esclavage, subir le travail forcé, être l’objet de trafic, d’exploitation sexuelle ou de prostitution. Chacun devrait avoir la possibilité d’exprimer sa pensée et ses opinions, d’effectuer des études, de choisir sa profession, de participer à la vie politique, etc.

JUSTICE : Tous les êtres humains devraient être considérés comme des citoyennes et des citoyens à part entière jouissant des mêmes droits sociaux, économiques, politiques, culturels et environnementaux.

ÉGALITÉ : Tous les êtres humains devraient être considérés de pareille façon. Aucun ne devrait subir de discrimination basée sur son sexe, la couleur de sa peau, son appartenance ethnique, sa classe sociale, son mode de vie, son orientation sexuelle, sa religion, ses croyances, sa langue, son âge, son état de santé, etc.

PAIX : Tous les êtres humains devraient vivre dans un monde sans guerre, sans conflit et sans violence. Aucune coutume, tradition, idéologie, religion ni aucun système économique ne justifie des actes de violence.

SOLIDARITÉ : Tous les humains devraient être interdépendants. Ils devraient partager la volonté de vivre ensemble dans des sociétés exemptes d’oppression, de discrimination et de violence. Ils devraient partager les ressources naturelles, les biens et les services nécessaires à la vie de manière équitable, et préserver ensemble l’environnement, gage de richesse et de santé.

*Charte mondiale des femmes pour l’humanité, Version québécoise illustrée, adoptée au Rwanda, le 10 décembre 2004.