Historique

 

Logo

Le 2 mai 1985, 6 femmes se rencontrèrent :

  • Hortense Roy
  • Mariette Desmarchais
  • Pauline Proulx, du Service de l’Éducation des adultes du Cégep de Saint-Jérôme
  • Michèle Houle-Ouellet, de l’AFEAS
  • Claudette Boivin de Centraide
  • Louise Boivin, de Consult-Action

Elles cherchaient ensemble une façon de suppléer au « manque de référence pour les femmes sur le terrain », à la « lacune au niveau de l’information dans les groupes de femmes » et à « l’absence de solidarité et de continuité ». Elles se disaient qu’il serait intéressant de constituer une Table ou un réseau qui aurait comme but de faire circuler l’information, d’apporter un support aux initiatives des femmes et de s’assurer que la vision des femmes soit véhiculée dans les lieux décisionnels.

C’est avec ces 6 femmes que débute l’histoire du Réseau des femmes des Laurentides, communément appelé le RFL.

Le 27 mai 1987, date de la première réunion régionale, sera considérée comme la date de fondation du RFL.

Cette année-là, l’organisme dispose de 2 subventions : 3000$ du Fonds Marie Gérin-Lajoie et 3800$ de Centraide Laurentides. Ces fonds lui permettent de réaliser une première activité de réseautage intitulée les Belles Soirées, afin de créer des liens avec les femmes de toutes les MRC et de connaître leurs besoins.

Le RFL lance également le Bulletin Le Reflet, publié 3 fois par année et dont les 200 copies sont distribuées par la poste.

Au fil du temps, les subventions permettent d’augmenter le nombre d’activités. Le membership prend également de l’ampleur.

En 1992, l’orientation du RFL se transforme : Il deviendra une Table de concertation des groupes de femmes des Laurentides, tel qu’on le connait aujourd’hui.

Il travaille sur plusieurs fronts :

  • Représentation sur des comités et des tables de concertation portant sur le développement local et régional, sur la santé des femmes, le logement et autres
  • Rédaction d’avis et de mémoires
  • Mobilisation lors de la Marche du pain et des roses en 1995 et des Marches mondiales qui s’ensuivront
  • Etc.

En 2000, le RFL a 5 travailleuses. Il produit des outils d’information, réalise des activités de sensibilisation et d’éducation populaire et organise des formations sur mesure pour les femmes.

Grâce à des subventions gouvernementales provenant du Programme À égalité pour décider notamment, plusieurs projets sont développés dans le but d’accroître la participation citoyenne des femmes et leur implication dans les lieux décisionnels, un enjeu jugé crucial pour le RFL.

Au fil des années, le Réseau des femmes des Laurentides a appuyé plusieurs comités et a travaillé sur divers dossiers afin de favoriser l’échange d’information entre les groupes de femmes pour améliorer les conditions de vie des femmes.

Aujourd’hui encore, le Réseau de femmes des Laurentides est la référence en condition féminine grâce à la richesse des expertises des groupes membres, qu’elles partagent lors des rencontres annuelles de concertation et en s’impliquant sur les comités de travail.

Le Réseau des femmes des Laurentides a célébré son 30e anniversaire le 21 juin 2017 dans le cadre d’une soirée festive réunissant une centaine de personnes à l’Hôtel de région à St-Jérôme.

Ci-dessous, quelques photos de cette soirée…

P1200872

P1200639

P1200865

P1200838

Équipe